Je suis une vie-test

Je vérifie que tout marche. Je vérifie que tout fonctionne. Je regarde les gens. Ils marchent dans la rue. Je vérifie que tout marche. Je vérifie que tout fonctionne. Les cons sont cons. Je répète. Les cons sont cons. Je prends le train, pour rien, je m'assois, je regarde en l'air, par la fenêtre, il y a des pylônes, des fils électriques. Tout a l'air de bien fonctionner, le train avance, les gens sont assis, le paysage est là, il y a toujours ces câbles électriques suspendus qui défilent devant l’œil, et derrière il y a des nuages et le soleil, je ferme les yeux, tout fonctionne, j'ouvre les yeux, ça marche, je prends le train pour rien, pour vérifier que tout fonctionne. D'un endroit à l'autre, ça n'a pas d'importance. Je suis une vie-test, je vis juste pour constater que tout marche, et rapporter les bugs. Ça marche, ça marche, ça marche. Ça marche pas. Ça marche, ça marche, ça marche. Ça marche pas. Les trains marchent. Les gens marchent. Les yeux marchent. Le soleil marche. Je glisse à travers le monde, tout fonctionne. Les gares fonctionnent. Les chieurs font chier, ils fonctionnent bien. Je suis une vie-test, 1 2 3, toc toc, tac tac, je vérifie que tout fonctionne. Ça marche ? Ça marche. Ça marche ? Ça marche. Ça marche ? Ça marche. La réalité est là, et il y a tout dedans. Tout le désordre est bien dans l'ordre. Le silence est là, le bruit est là. Tout s'enchaîne. Ça marche. Shhuhh. Krkkrr. VvvvVvvVV. RrRrrr. PPPPPPppPPP... Vblou. Bvlou... 
Les nuages sont bien à leur place.
Les couleurs sont OK, manque un peu de contraste.
Les arbres fonctionnent.
L'air permet de respirer.
Les centrales nucléaires émettent de la fumée bien propre et blanche comme du sperme vigoureux.
Les routes sont lisses et les autos filent dessus.
Les éoliennes tournent.
Les vaches sont OK. Ça marche.
Les ex-petites amies fonctionnent à merveille. Les ex fonctionnent bien, étonnamment bien, les ex fonctionnent très très très bien.
Ici test test test, je fonctionne à peu près, même si ça déconne un peu, certains filtres encrassés et deux-trois pièces à changer.
Les soucoupes volantes marchent bien, camouflées derrière les nuages.
Je suis là pour vérifier que tout fonctionne.
Les moustiques piquent parfaitement. Un orchestre improvisé joue sur les quais de la gare, la sécurité les maîtrise. Tout marche.


__________________________________________________
Contenu © Mathias Richard, 2015-2017 / Flux rss de l'actu