Bio [français - english]

Né en 1974 à Paris, Mathias Richard vit aujourd'hui à Marseille.

"Je travaille mon corps, je travaille ma voix, je travaille mes mots, je travaille ma pensée, tout va ensemble."

Poète, performeur, chanteur, écrivain, il fonde en 2007 l'agrégat mutantiste (le Manifeste mutantiste 1.1 paraît en 2011 chez Caméras Animales, structure d’édition, label musical et organisation d'événements que co-dirige Mathias Richard ; le second volet, mutantisme : PATCH 1.2 y paraît en 2016). Déplorant la désertification culturelle et l’aseptisation du monde, son travail revendique une grande liberté formelle, la création de nouveaux genres et catégories. Dans Anaérobiose (Le Grand Souffle, 2009) et Machine dans tête (Vermifuge, 2013), il privilégie les phrases interminables, les blocs de textes, les accumulations, invitant ainsi à « se plonger sans concession dans une pensée une expérience, comme des shoots, des téléchargements de tête, une plongée dans la nuit. ».
Son syn-t.ext (Tituli, 2016), écriture compressée issue de tous les discours du monde, est salué comme « déjà un incontournable de l’écriture expérimentale actuelle » (Odile d'Harnois, Lectures au Cœur), « d'une audace sans précédent, à l'écart de ce qui s'expérimente sous le label littérature » (Véronique Bergen, La Quinzaine littéraire), « comme une explosion continue qui respire » (Claro).
Ses lectures-performances proposent une expérience existentielle quasi-musicale, où le sens émerge autant du texte que de sa mise en voix et en gestes ; l’implication du corps et l’expérience intérieure y sont prédominantes. Il s'est produit en France, en Belgique, en Suisse, en Espagne, en Allemagne.
On peut entendre sur France Culture quatorze de ses lectures regroupées sous le titre “La vie n'attend pas”.

« Mathias Richard est un écrivain hardcore : il cherche l'impact, par tous les moyens (textes, performances, musiques, images, éditions, corps...). » (José Lesueur, Cantos Propaganda)

« Mathias Richard est un poète, c'est-à-dire un type, un collectif, une construction, une humanité à l'essai, un humain qui tente » (Frédéric Laé, Gare Maritime)


Extraits du texte Manifeste mutantiste 1.0 de Mathias Richard, mis en voix et en son par Mushin [Floriane Pochon et Tony Regnauld] et en images par Nikola Akileus

--

ENGLISH VERSION

Born in 1974 in Paris, Mathias Richard now lives in Marseille (France).

“I work my body, I work my voice, I work my words, I work my thought, everything together.”

Poet, performer, singer, writer, he founds in 2007 the mutantist agregate (the Mutantist manifesto 1.1 is released in 2011 by Caméras Animales, publishing structure, music label and events organizer that Mathias Richard co-directs ; the second part, mutantism : PATCH 1.2 is released in 2016). Criticizing global cultural desertification and conformism, his work expresses a great freedom, explores many forms, and claims the creation of new genres and categories.
In Anaerobiosis (Le Grand Souffle, 2009) and Machine in head (Vermifuge, 2013), he favours unending sentences, text blocks, accumulations, inviting to “uncompromisingly plunge into a thought, an experience, like shoots, head downloads, a dive into the night”. 
His syn-t.ext (Tituli, 2016), compressed text stemming from all the world's discourses, is greeted as “a key must-read of today's experimental writing” (Odile d'Harnois, Lectures au Cœur), “of an unprecedented boldness, apart from what is experimented under the 'literature' label” (Véronique Bergen, La Quinzaine littéraire), “like a continuous explosion that breathes” (Claro).
His performances-readings offer a quasi-musical existential experience, in which body involvement and inner depths prevail, in which meaning arises as much from text as from voice and gestures. He's been performing in France, Belgium, Switzerland, Spain, Germany.
On the national radio France Culture, you can listen to fourteen of his readings grouped under the title “La vie n'attend pas” (“Life doesn't wait”).

« Mathias Richard is a hardcore writer : he seeks impact through any means necessary (texts, performances, music, images, body...). »  (José Lesueur, Cantos Propaganda)

« Mathias Richard is a poet, i.e. a guy, a collective, a construction, a testing humanity, a human who tries. » (Frédéric Laé, Gare Maritime)
__________________________________________________
Contenu © Mathias Richard, 2015-2018 / Flux rss de l'actu