Appel à contributions

La revue FREEING (Our Bodies) (dirigée par Yoann Sarrat et diffusée par Les presses du réel) va me consacrer un numéro cette année.

Si jamais vous souhaitez participer à ce n° "spécial Mathias Richard" en écrivant sur un aspect de mon travail (écrits, performances, musique, théorie...), veuillez contacter Yoann Sarrat à l'adresse suivante : yoannsarrat@free.fr

Couverture de mon livre "À travers tout"

Voici la couverture de mon livre À travers tout, à paraître aux éditions Tinbad le 15 septembre 2022.


L'illustration (à partir d'un système en 3D) a été créée par l'artiste Nora Neko.

Ateliers d'écriture au cipM : "Machines de création, machines sensibles" (mars 2022)

Les 12, 19 et 26 mars 2022, au Centre international de poésie Marseille (cipM), j'ai donné un cycle d'ateliers d'écriture pour adulte intitulé "Machines de création, machines sensibles".

http://cipmarseille.fr/evenement_fiche.php?id=1376

Un article dans La Viduité (6 mars 2022)

« La rigueur de vivre hors-cadre. Ce qui m’intéresse vraiment chez Mathias Richard c’est sa façon d’"écouter l’indicible avec soin". Avec une grande intensité, de celle qui impose une perpétuelle mutation. »

Marc Verlynde fait paraître, sur son site La Viduité, un article à propos de mon livre 2020 : L'année où le cyberpunk a percé.

Lien : 
https://viduite.wordpress.com/2022/03/06/2020-lannee-ou-le-cyberpunk-a-perce-mathias-richard/

Un article dans Weirdaholic (26 février 2022)

« Nous vivons Matrix, c'est une des idées sous-jacentes à ce petit livre, savant dosage entre réflexions, saillies humoristiques et récits désespérés. »

Un article (intitulé "Cybération") à propos de mon livre 2020 : L'année où le cyberpunk a percé paraît sur le site Weirdaholic.

Lien : https://weirdaholic.blogspot.com/2022/02/cyberation.html

Un article dans KR'TNT ! (février 2022)

"L’on se retrouve non pas dans un poème mais dans un cri de poésie brute. Joue le rôle du filtre des cigarettes qui garde le témoignage des poisons qui le traversent."

"Témoigne de ce mouvement insidieux, de cette marche sociétale qui depuis des années fragmente les rapports humains et réduit l’individu à lui-même."

"L’on rit beaucoup en lisant cet opus et pourtant ce n’est pas drôle. Ce ‘’je’’ n’est pas l’intumescence lyrique d’un moi hypertrophique, mais un ‘’je’’ qui ne s’appartient pas, qui n’est plus lui-même, pas une girouette qui tourne selon le vent mais qui est traversée du vide du monde annihilé. D’où cette écriture que l’on peut qualifier d’impersonnelle. Mathias se raconte certes, mais surtout et avant tout, ce faisant il nous raconte. Ses errements sont nos errements. A croire qu’il a installé une caméra dans notre appartement et une autre dans notre tête. Et qu’il a tout recopié dans son bouquin. Lecture shaker et montagnes russes."

Un article du multi-hétéronyme Damie Chad paraît dans KR'TNT ! (KEEP ROCKIN' TILL NEXT TIME), à propos de mon livre 2020 : L'année où le cyberpunk a percé.

Lien : http://chroniquesdepourpre.hautetfort.com/archive/2022/02/index.html

Un article dans Lelitteraire.com (février 2022)

« Ce livre d’audace reste à l’égal de ses textes précédents : ceux du corps et d’un psychisme où reste “de la place pour les nouveaux venus”. »

« Trans”-poésie & manuel de survie très humain. » : un article de Jean-Paul Gavard-Perret (Lelitteraire.com) paraît sur mon récent livre 2020 : L'année où le cyberpunk a percé.

Lien de l'article : http://www.lelitteraire.com/?p=78962


__________________________________________________
Contenu © Mathias Richard, 2015-2022 / Flux rss de l'actu